Il faut mobiliser toutes les femmes du Fpi pour que la résidence de Simone Gbagbo soit noire de monde pendant les deux jours. Chaque région doit réussir la mobilisation. » C’est l’objectif de Marie-Odette Lorougnon en choisissant d’organiser l’assemblée
générale ordinaire de l’Offpi chez l’épouse de L a u r e n t G b a g b o . L’assemblée générale ordinaire(Ago) de l’Organisation des femmes du Front populaire ivoirien(Offpi) se tiendra
les 4 et 5 avril prochain. L’évènement jugé capital pour l’Offpi aura lieu à la résidence de Simone Ehivet Gbagbo dans son village à Moossou dans la commune de Grand Bassam. Les femmes du Fpi sont à pied d’oeuvre pour envahir la résidence de l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo. Elle est détenue au secret à Odienné sans jugement depuis trois ans. Comme tous les biens du couple Gbagbo, sa résidence à Moossou pillée, saccagée est choisie pour abriter l’Ago de l’Offpi. En moins d’une semaine, il y a de bonnes dispositions pour la réussite de la rencontre. La cour débarrassée de la broussaille et les rares fleurs qui ont survécu aux Frci sont taillées. Les cris des oiseaux qui donnaient à la cour l’allure d’un champ se sont éloignés pour faire place à la présence humaine. Car depuis l’annonce de l’Ago, des rencontres se déroulent sur ce vaste espace. C’est le cas le
dimanche 30 mars avec la tenue d’une réunion de l’Offpi sous le préau de la résidence. Les latrines ont connu un toilettage et devenues fréquentables malgré le saccage des commis par les pro-Ouattara. Ce travail d’assainissement des lieux est fait par la jeunesse du Fpi sous la houlette de Cathérine
Dogbo, présidente de la commission logistique. Les femmes vont à leur rythme pour que tout soit prêt. 14 commissions sont mises en place. L’organisation pratique bénéficie de l’implication du parrain de l’Ago. Fils de département, Akoï Kakou Innocent offre un groupe électrogène d’une grande puissance pour alimenter la cour en électricité. Akoï offre également 30 bâches. Au dire de Marie Odette Lorougnon, chaque région du pays aura sa bâche pour voir sa capacité de mobilisation. Le parrain offre 3000 chaises. Il ne s’arrête pas là. Car il a fait des mains et des pieds pour que la Sodeci installe un
compteur d’eau dans la cour.La commission santé veut être à la hauteur de sa mission. Les médecins ne veulent rien laisser au hasard. Ils annoncent de l’équipement, des médicaments et
une ambulance si possible.Pour l’hébergement, la secrétaire générale de la fédération Offpi, Ahoulou Marguérite rassure. Des maisons de particuliers et des hôtels sont en mesure de
recevoir le monde.
notrevoie du mardi 1er avril 2014