Il y a déjà des ‘’germes de tensions et des risques d’affrontements’’ en Côte d’Ivoire, a prévenu, lundi à Abidjan, l’ex-Président du Conseil constitutionnel Francis Wanga Wodié à l’issue d’une rencontre avec le Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié. 

 

Pour prévenir cette situation, M. Wodié estime qu’il y a ‘’lieu de prendre les dispositions pour se parler’’ et, a-t-il ajouté, ‘’Bédié occupe une position charnière dans la classe politique’’ ivoirienne.

 

‘’Nous sommes préoccupés par l’évolution de la situation et il y a déjà des germes de tensions et des risques d’affrontements’’ a alerté Francis Wodié, également ancien président du Parti ivoirien des travailleurs (PIT) dont il a été le candidat à l’élection présidentielle de 1995 face au chef de l’Etat d’alors,  Henri Konan Bédié.

 

"Nous pensons qu’au sortir de l’expérience de 2010 et 2011, il y a lieu  de prendre des dispositions  dès maintenant permettant aux ivoiriens de  marcher vers la fin effective de la crise que nous avons connue", a poursuivi M. Wodié, insistant que "les ivoiriens doivent se rencontrer et se parler". Pour lui, "chacun doit dire  comment il voit le problème afin de trouver des solutions communes pour  l’avenir du pays". 

 

La scène politique ivoirienne est animée depuis quelques jours par des déclarations des différents états-majors des partis politiques. L’opposition réclame une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) chargée d’organiser les différents scrutins dans le pays.

 

Les élections locales (municipales et régionales) sont prévues cette année à une date non encore déterminée.  En revanche, la date des élections sénatoriales a été fixée au 24 mars prochain.