Par Connectionivoirienne.net

 

C’était le lundi 18 avril 2016 sur les bords de la lagune Ebrié. Et l’image est, pour le moins, insolite. Patrice Talon le nouveau président élu du Bénin et son prédécesseur Thomas Yayi Boni qui lavent leur linge sale chez Ouattara. Lequel réconciliateur a souhaité que tous les enfants du Bénin travaillent au renforcement de la paix et du progrès dans leur pays.

 

 

 

Belle rhétorique bien pigée par ses hôtes qui se sont promis soutien et respect. Patrice Talon a même déclaré que les intrigues de la compétition électorale ne prendraient pas le pas sur leurs responsabilités d’œuvrer pour la paix.

 

On dirait bravo à Ouattara homme de paix ! Seulement en allant balayer chez le voisin, le chef de l’Etat ivoirien a oublié de commencer chez lui. Il a la poutre dans l’œil et veut enlever celle dans l’œil de quelqu’un d’autre. Qu’a fait le président de la République pour la réconciliation en Côte d’Ivoire ? Que fait-il des nombreux plaidoyers de ses concitoyens qui lui demandent de ramener ses adversaires qu’il a envoyés en prison à La Haye afin de sceller la réconciliation en Côte d’Ivoire. Si au Bénin, tous les enfants doivent travailler au renforcement de la paix, « Ado solution pour la paix » devrait aussi intégrer qu’en Côte d’Ivoire, tous les enfants du pays ont besoin d’être ensemble. En 2016, ils ne devraient plus se compter par milliers en exil, par centaines dans les prisons et par deux à La Haye. Autant que le Bénin, la Côte d’Ivoire aussi a besoin de paix et de réconciliation.