Renversant. La Côte d’Ivoire n’est pas le premier producteur d’Attiéké [denrée à base de féculent de manioc] au monde. Cette place est occupée par la Chine, quand la Côte d’Ivoire arrive en troisième position.

 

Cette information, qui devrait sûrement surprendre plus d’un Ivoirien, est donnée par Zako François, promoteur de 4 salons d’exposition sur l’eau, l’assainissement, l’électricité et les énergies renouvelables. «Nous qui pensons être les premiers, il n’en est rien, confie-t-il. Nous sommes peut-être les plus gros consommateurs d’Afrique. Mais, la Chine en consomme également parce que sa première stratégie, c’est d’abord consommer, et exporter ensuite».

 

Il en veut pour preuve les grandes étendues de plantations de manioc en Chine, ‘’une nation puissante’’. «Ils ont, ajoute-t-il, la technologie pour les transformer rapidement. Elle écoule des milliers de tonnes d’attiéké à travers le monde».

Les 4 salons d’exposition sur l’eau, l’assainissement, l’électricité et les énergies renouvelables se tiendront séparément de septembre 2016 à avril 2017.