Le N° 755 de la Lettre du Continent parut le 14 juin dernier était riche en informations confidentielles comme dans son habitude. Selon le bimensuel, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara se trouverait en difficulté, face à la réédition des mouvements de colère au sein des Forces Armées de Côte d’Ivoire(FACI). Ainsi, il aurait fait appel à des Généraux de l’Armée à la retraite. Parmi eux figure ne très célèbre Général Yao Yao Jules, ex porte-parole des Forces de Défenses et de Sécurité (FDS) sous Gbagbo.

 

 

Les généraux Lassana Palenfo, Abdoulaye Coulibaly, Yao Yao Jules, Pascal Yao Konan, l'ex-chef d'Etat-major, Soumaïla Bakayoko, et le commandant de gendarmerie, Gervais Kouassi ont été rappelé par le président Alassane Ouattara. Le chef de l’Etat leur a fait appel pour aider la hiérarchie militaire ivoirienne à mettre de l’ordre au sein de l’effectif des FACI.

 

Car de nombreux soldats ivoiriens préfèrent toujours selon la même source, restés sous l’autorité des ex-Chefs rebelles. Ce, au détriment de l’Etat-major des Armées de Côte d’Ivoire.

 

« Empêtré dans ses rapports tendus avec l'armée (LC n°753) et par la défiance d'une partie de la hiérarchie militaire envers son ministre délégué à la défense Alain-Richard Donwahi (LC n°754), Alassane Ouattara vient de solliciter tous les généraux et colonels-majors actuellement à la retraite. Le chef de l'Etat ivoirien devrait réunir, d'ici quelques semaines, l'ensemble de ces hauts-gradés sous l'égide du Conseil national de sécurité (CNS). Cette décision doit permettre de dégager des pistes pour trouver une issue aux problèmes récurrents des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI). L'ex-porte-parole des forces armées sous le régime Gbagbo, le colonel-major Jules Yao Yao, et l'ancien commandant des forces terrestres, le général Denis Bombet, ont d'ores et déjà été approchés », a déclaré La Lettre du Continent, du 14 juin dernier