Les populations du Nord et plus particulièrement celles de la sous-préfecture de Diawara (département de Ferkéssédougou) sont dans la tourmente depuis quelques semaines. Des individus se faisant passer pour des gendarmes commettent des agressions et vols dans cette partie du pays selon le confrère Soir Info.

 

 Ces individus en uniforme, selon le quotidien, soutenant être investis par  l’Etat de Côte d’Ivoire d’une mission, sèment, depuis plusieurs jours,  terreurs et désolations dans le Nord du pays. « Quand ils viennent, ils nous font coucher, ils nous fouillent, ils nous arrachent notre argent. Et, souvent, ils nous molestent », a confié à nos confrères un habitant de Djelisso, village situé dans la sous-préfecture de Diawala. Une information confirmée, selon Soir Info, par plusieurs personnes issue de différentes localités de cette sous-préfecture. Il s’agit entres autres habitants de Kokokara, Kofiplé, Fondonnonvogo pour ne citer que ceux-là.

 

Interpellé sur cette situation par le sous-préfet de cette localité, le premier responsable de l’escadron de gendarmerie de Ferkéssédougou dont les éléments sont mis en cause, aurait réfuté ces accusations qui sont reprochées à ses éléments et lui. Pour lui, « ces éléments sont dans les villages de  la sous-préfecture de Diawala pour lutter contre les coupeurs de route dans le cadre de l’opération ‘‘Renard’’  et pour la lutte contre les djihadistes dans cette partie du pays».

 

Face à cette réponse de l’adjudant de l’escadron, il est important que l’Etat prenne des mesures urgentes pour mettre en déroute ces malfrats qui ternissent l’image de cette unité d’élite de l’armée auprès des populations. Ce, afin de ramener la quiétude dans cette région du pays.