La sécurité en Côte d’ivoire demeure problématique, avec l’avènement du phénomène des gangs à la machette appelé «microbes» ou «vonvons».Ces délinquants d’un genre nouveau
font régner la terreur sur la capitale abidjanaise. dans la nuit du 19 au 20 septembre dernier, kah daniel, comédien de la série télévisée ivoirienne «Faut pas fâcher» en a fait les frais.
«Dans la nuit du 19 au 20 septembre dernier, j’étais à des funérailles à la Place CP1, dans la commune de Yopougon.

Aux environs de 3 h du matin,pris d’une envie d’uriner, je me suis
éclipsé pour me soulager. C’est ainsi que 3 jeunes gens, armés de machettes et de couteaux, ont surgi de nulle part pour m’encercler. L’un d’entre eux a sorti sa machette en m’intimant
l’ordre de ne pas crier. Il a ensuite essayé de me saisir. J’ai pu
me dégager. C’est ainsi qu’il m’a porté un coup de machette à mon genou droit et un autre à mon avant bras droit. J’ai ensuite hurlé de douleur,ameutant mes amis qui n’étaient pas loin. Mais avant de se fondre dans la pénombre, mes agresseurs m’ont
porté un dernier coup de machette au cou. Grâce à Dieu et à mes amis, j’ai pu m’en tirer.

J’ai reçu les premiers soins dans l’une des cliniques environnantes.Actuellement, je me remets petit-à-petit mais le traumatisme que j’ai subi est encore présent. Surtout que cela fait la 2ème fois que je me fais agresser», raconte le comédien,
joint par téléphone, hier.La rédaction de notre Voie compatit
aux douleurs de kah daniel et lui souhaite prompt rétablissement.