307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg

INSOLITE! En Côte d’Ivoire des balayeuses déversent des ordures dans la rue de la capitale politique.

104781395

Par Alain Tra Bi

Une soixantaine de balayeuses de la société Clean Bor ont déversé mardi matin des ordures sur la voie allant du grand marché à la brigade de gendarmerie de Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire pour réclamer « huit mois » d’arriérés de salaire que la mairie leur doit, selon des témoins.

« La mairie nous doit huit mois de salaire à raison de 40.000 FCFA par balayeuse pour près de cent femmes au total », raconte Mme Kouakou, l’une d’entre elles rencontrée près du commissariat du premier arrondissement de la ville.

Elle indique aussi que les balayeuses de Clean Bor sont « fatiguées » de cette situation qui occasionne des « morts », « déscolarisés » et des familles « humiliées » pour loyers impayés chaque jour dans leur rang.

« Chaque fois que nous réclamons nos salaires, la mairie nous fait attendre. Trop c’est trop. C’est le moyen que nous avons trouvé pour nous faire entendre », avance la balayeuse, puis d’indiquer qu’elles sont venues « soutenir dix de leurs sœurs » dont leur déléguée, « arrêtées » par la police pour les « contraindre » à enlever les ordures déversées.

Contacté par un journaliste de ALERTE INFO, le commissaire du premier arrondissement la ville n’a pas souhaité commenter cette actualité.

ATB

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder