L’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly qui avait « verbalement » annoncé le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre, affirme avoir reçu lundi un appel de la télévision publique lui annonçant qu’il « ne passera pas à l’émission face aux électeurs », un espace réservé aux candidats en raison de sa « campagne pour l’abstention » au scrutin.

 

« Le référendum se confirme. Selon un coup de fil de la direction générale de la RTI [Radiodiffusion télévision ivoirienne], comme MK (Mamadou Koulibaly) bat campagne pour l’abstention il ne passera pas face aux électeurs » lundi soir, a écrit le leader de Liberté et démocratie pour la république [LIDER, opposition], sur Twitter.

 

Selon l’ordre de passage des candidats M. Koulibaly [formellement toujours candidat] devrait s’exprimer en direct à l’émission « Face aux électeurs » pour présenter sa vision et son projet de société aux Ivoiriens de 21H00 à 23H00 GMT.

 

L’émission met tour à tour chacun des candidats encore en lice pour l’élection du 25 octobre face à trois journalistes dont deux de la RTI et un autre de Fraternité Matin, quotidien pro-gouvernemental, dans le cadre de la campagne électorale.

 

« Aux élections il y a trois options au choix: oui, non et abstention, je bats campagne pour l’abstention et alors? N’est-ce pas mon droit de candidat? », s’est-il interrogé après la décision des responsables de la télévison nationale.

 

Le 9 octobre, M. Koulibaly avait annoncé son retrait de la course à la présidentielle pour ne pas participer à des « élections truquées », qu’il compare à un « référendum » sur la « fraude organisée » par l’actuel président Alassane Ouattara, candidat à sa succession. « Pour lui, la question est de savoir sur 6,3 millions d’inscrits sur la liste électorale combien voteront et combien boycotteront » l’élection, après sa campagne pour l’abstention.

 

 

 

Chose curieuse, contrairement à monsieur Essy Amara dont le retrait fut formalisé devant la CEI et le Conseil constitutionnel, monsieur Koulibaly n’a fait qu’émettre un avis de retrait « verbal » sans aller jusqu’à en informer les deux organes précités chargés de l’organisation du scrutin.

« Mamadou Koulibaly a-t-il formalisé son retrait devant la CEI et le Conseil constitutionnel ? » NON, nous a répondu une de ses collaboratrices, répondant à une question de Connectionivoirienne.net sur la validité du refus de passage sur la télé publique. Avant de poursuivre: « si tu as une équipe, envoie-la à la Rti ce soir à 20h30 pour être live sur place quand les gens vont refuser au candidat à l’élection présidentielle Mamadou Koulibaly l’accès à la RTI ».

 

Connectionivoirienne.net

avec

Alerte info