Interrogée ce lundi 3 février 2014 à Odienné, dans le nord de la Côte d’Ivoire, par un juge d’instruction du 10e cabinet du tribunal de 1ère instance d’Abidjan-Plateau, l’on apprend que Simone Gbagbo serait sur le point d’être libérée.
Selon des informations parvenues sur place (Odienné) par nos confrères, l’ex première dame « pourrait bénéficier d’une liberté provisoire ce mardi ou plus tard cette semaine ».
L’épouse de Laurent Gbagbo est accusée par la justice ivoirienne d’avoir joué un rôle lors de la crise postélectorale de 2010-2011. Elle est aussi sous le coup d’un mandat d’arrêt de la CPI, mandat que le gouvernement ivoirien refuse d’exécuter.
Vu la décrispation politique entrainée par la liberté des plusieurs pro-Gbagbo et le retour des exilés politiques, un telle nouvelle de la part du pouvoir en place ne nous surprendrait pas.
Source

Imatin