Le ministre Raphaël Dogo, ancien ministre du président Laurent Gbagbo, arrêté mardi dernier, a été inculpé vendredi pour “complicité de meurtre, participation à une bande armée’’ puis transféré à la prison la maison d'arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), a affirmé son avocat Me Félix Bobré.

"Mon client a été placé sous de dépôt et transféré à la Maca’’, a-t-il indiqué.
Le ministre Dogo Raphaël a été arrêté à son bureau par des agents de la Direction de la surveillance du territoire (DST) pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Dépassé par l’accusation, l’ex-patron de la fédération des étudiants handicapés de Côte d’Ivoire (FHACI), avait envoyé un SMS à sa fille : « On m’amène à la DST. Si dans 2 ou 3h, je ne fais pas signe, priez pour moi, Dieu nous garde ».


Pour qui connait l’homme, l’accusation portée contre lui par les securocrates du pouvoir n’a pas manqué de faire sourire, tant elle est ridicule, grotesque, et ne repose absolument sur rien.
AUTRE SOURCE