En 2010 fut organisée l'élection présidentielle que nous connaissons tous, et dont lesconditions de transparence n’ont point été remplies à cause de SARKOSY et de l’ONU, qui les rejetaient toutes et qui pressaient parallèlement le président GBAGBO à aller à cette élection qui ne saurait être trop tardée selon eux. Dans le même temps GBAGBO recevait des émissaires de SARKOSY qui lui disaient de manière arrogante et insolente : que tu y ailles ou pas, tu quitteras le Pouvoir. GBAGBO a fini par céder sans le desarmement des rebelles Ouattara et de la france. Et GBAGBO a régulièrement gagné ladite élection dans les urnes malgré les fraudes massives de son adversaire DRAMANE Ouattara surtout dans le nord de la cote d'ivoire fief de sa rebellion. 

Mais son élection fut contestée par SARKOSY et avec lui l’UE, l’ONU, ouattara DRAMANE. Le refus de GBAGBO de se soumettre aux injonctions de la prétendue “communauté internationale”, lui vaudra la guerre de SARKOSY, BAN-KI-MOON et ouattara DRAMANE ( chef politique de cette armée de mercenaires mise à sa disposition par CHIRAC ) contre la Côte d’Ivoire et son Peuple.

Les Horreurs dépuis 2002 ? 55 000 milles ivoiriens furent tués et beaucoup d’autres sont devenus des handicapés à vie de 2002 à 2010. On se rappelle aussi des massacres orchestrés par l’armée française, devant l’Hôtel Ivoire, sur instructions politiques de l'ÉLYSÉE , des jeunes qui n’étaient là que pour défendre la République et son Président, ce à mains nues. Sont auteurs de ces crimes : CHIRAC, ouattara DRAMANE, BLAISE Compaoré. En 2011 on atteint l’horreur absolue : en plus des dizaines de milliers de morts, sur tout le territoire national ivoirien, causés par la guerre livrée à la Côte d’Ivoire par SARKOZY, BAN-KI-MOON, ouattara DRAMANE et Compaoré, l’embargo sur les médicaments – SARKOZY a été soutenu militairement et en matière d’embargo par l’UE – a fait plus de morts que les armes de guerre conventionnelle : au bas mot, 110 000 victimes selon les experts hospitaliers. Quelles horreurs ! Hélas ! malheureusement, des crimes continuent à être commis tous les jours en Côte d’Ivoire dépuis que les crapules internationales ont installé au Bord de la Lagune ébrié le pouvoir crapuleux de ouattara DRAMANE.

Sont donc auteurs véritables des crimes commis sur le Peuple Ivoirien : CHIRAC , SARKOSY – , l’ONU, l’UE, ouattara DRAMANE, Compaoré, SORO et ses chefs de guerre. Alors, CPI, ne pensez-vous pas que ce sont tous ces auteurs-là qui doivent passer devant la justice ? pourquoi laissez-vous de côté les “Grandes Mains”, dont l’UE, et pourquoi vous vous acharnez sur le président légalement reconnu par les institutions de son pays ?

CPI, si vous aimez vraiment la Justice, faites œuvre de vérité, et demandez honnêtement que tous soient jugés, car la Justice, qui garantit la Paix, ne saurait être sélective.
adolphe inagbe.