Secrétaire général de la fédération fpi de Bouna, Kambou
Difilé a été promu au secrétariat national chargé de
la région du Boukani (Bouna). il revendique aussi son
amitié et même son lien très fort au président Laurent
Gbagbo. Dimanche, à akouédo village, à la réception
en l’honneur d’adolphe Blé Kessé pour sa promotion au
secrétariat général du fpi, Kambou s’est prononcé sur
la tempête qui secoue actuellement le fpi.

En tant qu’ami personnel de Laurent Gbagbo, il a dit ne pas admettre qu’on utilise de façon malsaine le nom de
Gbagbo pour des ambitions personnelles. «Des gens
mènent leur propre combat et ils utilisent le nom de Laurent
Gbagbo. on parle des-anti Gbagbo et des amis de
Gbagbo. mais moi, Kambou, on me met où ?», s’est-il
interrogé. avant de déplorer l’attitude des militants qui
sont dans le secrétariat général et qui se donnent pour
mission de combattre le président du parti. pour Kambou
Difilé, il faut avoir une attitude responsable et être
conséquent.

«Le jour où je vais contester publiquement
Affi N’Guessan, je rends ma démission du Secrétariat
général. Moi-même, je ne peux pas nommer quelqu’un
dans mon bureau et accepter que cette personne me
défie. Comment peut-on être au Secrétariat général et
faire de la défiance vis-à-vis du président du parti son
activité principale ? Quand quelqu’un te sollicite pour
l’aider, tu ne peux pas te réjouir de le mettre en minorité.
Quand on ne peut pas reconnaître l’autorité de
quelqu’un, on quitte son équipe», a indiqué le nouveau
secrétaire national du fpi chargé de la région du Boukani.
«Je ne peux pas être dans le secrétariat d’Affi et
travailler à son échec. Parce que je serai aussi comptable
de son échec si je le fais», a-t-il souligné. il a, par
ailleurs, salué la promotion d’adolphe Blé Kessé, ancien
secrétaire national de la jfpi après franck Komenan.
selon Kambou, en valorisant les jeunes, le président du
fpi prépare la relève et pense à la survie du parti.
B.K.
notre voie du mardi 2 septembre 2014