comment un personnage mal aimé des Ivoiriens pourra-t-il les guérir des déchirures sociales ?

comment un personnage mal aimé des Ivoiriens pourra-t-il les guérir des déchirures sociales ?

Publié le 17 Décembre 2020-

 

Malan Aka se prononce sur la nomination de Kouadio Konan Bertin (KKB), au poste de ministre ivoirien de la Réconciliation Nationale.


Après avoir accompagné Alassane Ouattara dans une parodie d’élection qui a entériné le braquage constitutionnel, M. Kouadio Konan Bertin allias « KKB » vient d’être nommé Ministre de la Réconciliation Nationale. L’information est officielle.


Nous nous attendions plus ou moins à l’attribution d’un portefeuille ministériel à KKB en guise de récompense ; mais c’est le ministère qu’il va occuper qui gêne. La réconciliation est un vaste et sensible chantier auquel les ivoiriens restent accrochés 10 ans après la crise post-électorale de 2010/11.
Le bon sens aurait donc voulu que ce soit une personnalité sans histoire qui occupe ce ministère, ou un personnage qui n’ait pas eu une part active dans la récente crise électorale qui vient de secouer le pays.


Or KKB est en disgrâce avec l’Opposition qui le considère comme celui par qui Ouattara à pu donner une légitimité quelconque à cette élection hautement contestée par une large majorité du peuple ivoirien.

 

– Comment un personnage comme KKB qui lui-même est mal aimé par les ivoiriens pourra-t-il les guérir des déchirures sociales ?
– Faut-il croire en la sincérité de Ouattara de réconcilier les ivoiriens ? surtout quand on sait que la voix de celui qu’il a commis à la tâche ne pèse rien dans la société ivoirienne ?