Au cours d'une conférence, à la veille de la visite de François Hollande, en Côte d’Ivoire, le député du Pdci a dépeint un tableau sombre de son pays. KKB sort de sa réserve pour une information des plus importantes. Selon lui, le premier parti de Côte d'Ivoire convoitera seule le fauteuil présidentiel en 2015.

« Le Pdci-Rda aura bel et bien son candidat à l’élection présidentielle de 2015. Il le désignera en son sein », a déclaré, ce mercredi 16 juillet, à Abidjan-Cocody, les II-Plateaux, le député du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) Kouadio Konan Bertin (Kkb). Avant d’appeler les militants du Pdci-Rda à se préparer pour les batailles de 2015.

Au cours de cette conférence qui se tient à la veille de la visite du Président français, François Hollande, en Côte d’Ivoire, le député du Pdci a dépeint un tableau sombre de son pays.

S’agissant de la nouvelle mouture de la Commission électorale indépendante (Cei), bien que leur saisine (29 députés dont il fait partie) ait été déclarée « non fondée » dans le fond, Kkb persiste pour dire qu’il a « démontré avec des détails à l'appui, les points potentiellement confligènes du projet gouvernemental ».

A cela, le président du Conseil constitutionnel, le professeur Francis Wodié avait déclaré: « dans la forme, la saisine est recevable mais dans le fond, elle est non fondée. Car, même si le Président Alassane Ouattara a déclaré sa candidature, il n’a pas encore fait acte de candidature. La période n’étant pas encore ouverte. Le représentant de celui-ci ne représente donc pas un candidat ».

Poursuivant, Kkb affirme: « si la réconciliation est un succès comme le proclame le porte-parole du Rassemblement des républicains (Rdr), n’importe quel Ivoirien peut apporter la preuve que ce projet est le dernier des soucis du régime. La Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) que dirige le président Charles Konan Banny, à cet effet, est dans un état végétatif avancé ». Occultant, pour ainsi dire, du coup, des avancées dans le processus de réconciliation.

Très en verve, le député Pdci, Kouadio Konan Bertin, après avoir souhaité « Akwaba » au président Hollande qui va fouler le sol ivoirien, ce jeudi 17 juillet, soutient qu’il arrive dans un « pays où la justice s’est drapée du costume de la sélectivité. Il y a les bons criminels et les mauvais criminels. »

Avec fratmat.info