Affi N’Guessan a invité le camp Aboudrahamane Sangaré  à la discussion en vue de mettre fin à la crise  qui secoue  le FPI  depuis juillet 2014

: « Asseyons-nous et discutons » pour trouver les solutions idoines à cette situation qui fragilise le parti de l’intérieur et nous expose à l’extérieur », a –t-il indiqué.

 

Mais son appel est rejeté par ses désormais ex camarades qui lui demande de ne plus les déranger, car ils ne font plus partie de la même famille.

 

« Nous n'avons plus rien à nous dire », a déclaré Boubacar Koné  sur les ondes de RFI, et d’ajouter. « Nous n'avons plus rien en commun, nous ne faisons plus partie de la même famille, que Pascal Affi N'Guessan cesse de nous déranger. »