Publié le 17 Septembre 2020

Publié le 17 Septembre 2020

 

Koua Justin reste toujours détenu par la police, selon l’un de ses camarades de lutte contacté.

 

Koua Justin, l'ancien leader des jeunes du Front populaire ivoirien (Fpi pro-Gbagbo) a été arrêté par la police à Korhogo, la capitale du Poro, moins de 48 heures après le rejet, ce lundi 14 septembre 2020, de la candidature de Laurent Gbagbo à la présidentielle prévue en octobre 2020 en Côte d’Ivoire. L’information a été livrée ce mercredi 16 septembre par certains de ses proches et vient d’être confirmée par Lasm Blaise, secrétaire national de la jeunesse du Fpi proche de Laurent Gbagbo, joint au téléphone. Ce dernier a précisé qu’il a été contacté par Koua Justin afin de saisir leur avocat.

 

Banouakou Koua Justin (Mle 343550-L), administrateur des services financiers à la Direction régionale des Impôts de Korhogo depuis le 8 novembre 2018, a été interpellé par la police moins de deux jours après le retrait ce lundi, de Laurent Gbagbo de la course au fauteuil présidentiel. Selon un témoin présent au moment de l’arrestation, leur véhicule de liaison a été intercepté par le capitaine Zadi du commissariat de police de korhogo et ses éléments.

 

Il a confié que la police a d’abord vérifié l’identité de l'ancien leader des jeunes du Fpi de Laurent Gbagbo. « Koua Justin a répondu par l'affirmative. C’est ainsi qu'ils (les policiers) l’ont pris et le capitaine qui rend compte au commissaire en disant qu'ils ont eu le colis », a révélé le témoin, un agent des Impôts cité par un confrère.

 

Ce collègue de Koua Justin a aussi ajouté : « Quand la hiérarchie de la Dgi s'est rendue là-bas, ils (les policiers) ont dit qu'ils l'ont pris pour nécessité d'enquête car ils auraient appris

que le mis en cause aurait appelé à brûler toutes les administrations publiques à travers tout le pays ».

 

Pour rappel, Koua Justin a sonné dans le Poro, la mobilisation des militants de son parti qui étaient démotivés depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo en 2011, suite à la crise postélectorale qu’a connue la Côte d’Ivoire. Faut-il se souvenir, au moment de sa mutation à Korhogo en 2018, Koua Justin a tenu ce propos qui interpelle : « A Korhogo, je ferai chemin avec ceux qui sont dignes de confiance. Avec nos parents du Nord, nous réimplanterons le Fpi au Nord ».

 

Cet engagement qu’il a pris, l'ancien leader des jeunes du Fpi de Laurent Gbagbo s’en rapproche de plus en plus. En deux années de présence dans la capitale du Poro, Koua Justin a réussi à remotiver ses camarades de lutte.

Cette arrestation est survenue alors que Koua Justin et ses collègues de la brigade régionale de contrôle et vérification se rendaient à Ferkessédougou dans le cadre de leur travail.