Le lundi 22 février dernier, une manifestation de protestation a eu lieu devant les locaux de la mairie de Koumassi. Les manifestants protestaient vraisemblablement contre la mauvaise gestion du maire Raymond N’Dohi notamment sur les questions relatives à l’assainissement et à la dégradation du réseau routier dans les quartiers de la commune. 

 

Les agents de police des différents commissariats de Koumassi sollicités par l’autorité municipale se sont déployés sur les lieux. 

 

A coup de gaz lacrymogènes, ils ont dispersé les manifestants dont une dizaine aurait été interpellée. Des agents de la mairie, qui ont requis l’anonymat, ont déclaré que ces manifestants seraient manipulés par les responsables RDR de la commune qui n’ont pas encore digéré leur échec lors des dernières municipales. 

 

Pour rappel, Ndohi Raymond avait accusé le ministre Cissé Bacongo, son principal adversaire de ne pas être innocent aux manifestations qui troublent l’ordre public à Koumassi depuis la proclamation des résultats des municipales. « Mais ceux qui ont suivi ces élections, ont vu ce qui s’est passé par la suite. L’irruption des FRCI, l’arrestation de nos superviseurs, les intimidations de nos partisans avec des armes feu.» avait-il dit. 

 

La guerre froide entre les deux membres du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), pour le contrôle de la commune de Koumassi bat toujours son plein.

 

David GBEDIA (Stg)