Les populations de Boahia, village du département de Koun- Fao sont sous la menace d’une attaque des orpailleurs. Et pour cause, lesdites populations s’opposent à la présence de ces orpailleurs clandestins dans leur localité, pour y mener leurs activités. Selon le confrère en ligne ivoirbusiness.net qui donne l’information, les populations en veulent également au sous- préfet de Boahia, pour son silence complice, face la présence indésirable de ces envahisseurs. Ces populations s’étonnent de l’attitude de cette représentante de l’Etat, qui au lieu de les protéger, préfère prendre fait et cause pour les fossoyeurs de l’économie ivoirienne, car l’orpaillage clandestin est bien interdit par le gouvernement. A en croire la même source, le sous-préfet aurait encouragé la présence et l’activité des exploitants forestiers dans le village voisin de Doumorossi. Toute chose que la population a dénoncée, avant de chasser ces autres envahisseurs indésirables. Les cadres de la région qui sont allés sensibiliser leurs parents sur la nécessité de préserver la paix sociale, ont manqué d’être lynchés par les orpailleurs. Depuis lors, les populations vivent sous la menace d’une attaque de ces orpailleurs qui n’hésiteraient pas à faire usage des produits toxiques contre les habitants hostiles à leur présence.

 

autre presse