Les coupeurs de route  continuent de sévir dans les localités du pays en dépit des opérations de sécurisation lancées par les autorités.

 

Ces bandits de grand chemin ont fait parler d’eux en fin de semaine dernière dans, comme rapporté par des sources concordantes. 

 

Un car  de transport en provenance d’Issia pour le district d’Abidjan a essuyé les tirs des quidams habillés en tenue militaire et armés de Kalachnikovs.

 

Le bilan a fait état d’un mort sur le champ quand la seconde victime est décédée lundi de ses blessures à l’hôpital général d’Issia.

 

L’on dénombre également par cinq blessés par balle qui ont été tous évacués au centre hospitalier de la localité.