Le Président Laurent GBAGBO, notre Président avait pour habitude de dire que "le chien qui à vu un lion n'a pas la même façon de courir que le chien qui n'a rien" .

Vous avez vu le lion, nous avons vu le lion. C'est pourquoi nous avons, dans notre course, une autre allure, une allure différente.

 

Nous sommes en guerre et des individus d'une méchanceté ,Égoïstes ,et sans Amour de leur pays tentent de nous distraire comme si dans l'Histoire de l'humanité, des peuples ont déjà, par le passé, réussi à reconquérir leur Liberté confisquée et leur Dignité piétinée en s'offrant éternellement en moutons de sacrifices à leurs oppresseurs. Notre champion DOIT RECOUVRER la Liberté, NOTRE Liberté. Sans oublier tous ceux qui croupissent déjà dans les centres de torture de ce pouvoir stalinien et ceux qu'il vient d'arrêter aujourd'hui :Hubert OULAÏ,Danon DJEDJE et Koua JUSTIN.

 

Autrement, nous ne serons plus responsables des événements qui adviendront. La mafia occidentale et ses suppôts tapis dans l'ombre à Abidjan seront les seuls responsables de cette tragédie.
Je pense pour ma part que les Ivoiriens sont assez matures pour faire la part des choses et savoir avec EXACTITUDE ce qu'ils veulent. Leur coller une étiquette de va t-en guerre ,de GBAGBO ou rien ,de frondeurs et de je ne sais quoi encore apparaît simplement comme une insulte gratuite à leur lucidité et à leur intelligence.

 

Je suis personnellement curieux de voir les résultats qu'obtiennent les rêveurs qui croient qu'il suffit de croiser les bras et de dire je veux que.......pour que tout s'accomplisse en leur faveur. Nous autres, sommes conscients que plus que par le passé, le monde dans lequel nous vivons de nos jours, est désormais, de plus en plus, gouverné par une impitoyable mafia qui mérite d'être énergiquement combattue par des hommes et des femmes de bonne volonté qui, si heureusement, continuent, jusqu' à ce jour, de peupler, malgré tout, notre planète.

En quoi consiste cette comédie qui veut inciter à vouloir quelque chose et son contraire? Dans quel monde victimes et bourreaux sont-ils appelés à siéger à la même enseigne?

 

Les Patriotes Ivoiriens et les démocrates de tous bords continueront de mener sans faiblesse, le bon combat, le combat de la Liberté et de la Dignité. Que ceux qui ne se sentent pas l'âme de combattants de la Libette s'en aillent ou ils veulent. Personne ne leur en voudra. Personne ne leur demandera des comptes.....au nom de la Liberté.

 

Mais se présenter en donneur de leçons floues qu'eux-mêmes, ont du mal à comprendre, en cette période cruciale ou le combat va immanquablement gagner en intensité, cela s'appelle être COUARD. Tout simplement .

Notre Liberté à nous n'est pas NÉGOCIABLE et nous irons JUSQU'AU BOUT pour l'arracher aux vampires. Tel est le sens de notre combat.
ADOLPHE INAGBE