Une quinzaine d’agents du ministère du Pétrole et de l’energie a été arrêtée hier par la police aux environs de 7 h, au Plateau. en dehors de l’enceinte de l’immeuble sciam et non loin de ce bâtiment qui abrite ce ministère. Ils ont été arrêtés au moment où ils manifestaient contre leurs mauvais traitements salariaux et de travail.

Mettant ainsi à exécution le préavis de grève illimitée de la coordination des agents libres du pétrole et de l’énergie, du 6
novembre dernier, qui est entré en vigueur hier. Parmi ces arrestations, figurent des manifestants qui se trouvaient
sur le parking de l’immeuble des 60 logements, et qui commençaient à faire mouvement vers l’immeuble sciam, pour rejoindre leurs camarades.

De nombreux agents de ce ministère ont pu échapper aux interpellations policières. Parmi les quinze agents arrêtés qui ont embarqué dans le cargo de police pour la préfecture de police,se trouve Omepieu Diégo Arman, secrétaire général de la coordination des agents libres du Pétrole et de l’energie.
ces agents réclament le paiement des arriérés de primes liés aux ventes de données sismiques et aux frais d’appontements et pipeline de 2011 à 2014 ; la prise d’un décret précisant les indices et modalités de répartition des primes trimestrielles à octroyer aux agents avec prise d’effet le 1er janvier 2015 ; le recouvrement et le paiement des primes de toutes natures, de tous les agents, sans distinction aucune,par le trésor public ; la mise en place d’un programme de formation au profit des agents ; l’alignement du traitement des agents des services des hydrocarbures à l’intérieur du pays dans le cadre de leurs missions , sur celui des agents des services hydrocarbures d’abidjan.les 15 agents arrêtés ont été libérés en debut de soirée.
AUTRE SOURCE