La Côte d’Ivoire a été réitérée de de la liste noire des forces et groupes armés coupables de violences sexuelles pendant les conflits. L’information a été livrée par le Conseil National des Droits de l’Homme (Cette décision interviendrait après une observation de 12 mois

faite par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU).L’ONU avait présenté dans son rapport de mai 2017 recommandant que la Côte d’Ivoire soit retirée des forces et groupes armés s’étaient rendus coupables de violences

sexuelles liées aux différentes crises successives, que le pays

a connu.Après donc observation, elle a constaté le bon comportement

des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) et demandé le

retrait du pays de la liste noire, a-t-on indiqué.