Lundi dernier, la police judiciaire de Bonanjo à Douala, a démantelé un réseau d’escrocs qui se faisaient passer pour Samuel Eto’o. Le pichichi a promis finir avec tous les autres petits malins…

Nombreux sont ces gens qui se font passer pour Samuel Eto’o sur les réseaux sociaux pour arnaquer des centaines de citoyens.


Heureusement, trois d’entre eux ont été appréhendé cette semaine et mis aux arrêts. Une nouvelle qui ravi l’ancienne star de Barcelone. Sur ses réseaux sociaux officiels, il a promis que tous ceux qui jouent à ces « jeux » subiront le même sort. « Pour ceux qui sont encore en liberté, c’est une question de temps », a-t-il écrit Instagram.

Notons que, ils sont donc nombreux ces usurpateurs. Il faut un véritable service de lutte contre la cybercriminalité pour que les personnes qui reçoivent les appels ou messages puissent immédiatement signaler et aider les autorités.


Mais malheureusement, aucune communication de la part des gouvernements dans ce domaine. Que les administrations nous aident à les signaler en communicant des numéros verts ou des emails.


Cela aidera à réduire considérablement les marges de manœuvre de ces individus malintentionnées.