Que les responsables de cet acte ignoble et barbare que nous condamnons soient traqués comme des bêtes sauvages. Qu'ils soient arrêtés et traduis devant la justice. 
(cliquez ici pour lire: Un gendarme a été abattu avec son arme de service à Yopougon dans l’ouest d’Abidjan)
La République c'est aussi un système équitable basé sur la justice et la sécurité des biens et personnes. 
Au delà du charlatanisme médiatique distillé à coup de milliards par le gouvernement, les ivoiriens ne sont pas en sécurité.
De vils personnages tuent, dealent, braquent, arnaquent dans ce pays sans jamais être inquiétés. 
Sinon, entre nous, dites nous ce que c'est que ces syndicats qui brigandent et spolient nos honnêtes chauffeurs de transports en communs ?
La gangrène continue de sévir et les morts s'accumulent depuis que ce pouvoir est en place et se fait complice en fermant les yeux. Sinon, pourquoi n'arrivent t'il pas à démanteler ses réseaux mafieux de brigands syndiqués ?
Si rien n'est fait, les ivoiriens arriveront sûrement à un point de non retour. Car là où la vie est menacée, l'auto défense devient un droit et un devoir.
Toutes mes condoléances à la famille du défunt gendarme assassiné férocement. Il faut que cela cesse.
Repose en paix, vaillant gendarme et citoyen ivoirien.
Abel Naki, Président Fondateur du CRI-Panafricain.