mme sirakoné fadiga, mère du mannequin feue awa
fadiga, est intervenue hier, pour la première fois sur
le décès de sa fille au cours de la conférence de
presse du collectif de soutien à awa fadiga (caf), à la
mairie d’adjamé. « C’est un combat pour la dignité de
la femme.

Nous irons jusqu’au bout », a-t-elle dit d’emblée.
Puis, mme sirakoné fadiga de s’en prendre aux
autorités actuelles en ces termes « Pourquoi en temps
de paix, ne pas nous protéger ? ». la mère de feue
awa fadiga a dénoncé l’insécurité grandissante qui a
causé le décès de sa fille. « En Côte d’Ivoire, nous
sommes livrées aux bandits, pire à la vindicte de tous
les bandits, sur les routes, dans les marchés, dans les
bureaux, dans les hôpitaux, dans les taxis et autres
lieux. C’est écoeurant, c’est honteux pour un grand
pays comme le nôtre », a fustigé mme sirakoné fadiga.
Quant à m. Bemitien ouattara, président du caf,
il a appelé à un audit du système sanitaire ivoirien et
à une gestion transparente des 3 milliards f.cfa pour
la réhabilitation des hôpitaux en côte d’ivoire.
didier kéI
notre voie du jeudi 17 avril 2014