IL faut signaler que le 1er ministre BANNY et Michel GBAGBO ont esquissé des pas de danse au son du morceau Jhon Bri de notre grand artiste Serges Kassy : "c'est pas da ni blô, t'a pas dit tu peux

IL faut signaler que le 1er ministre BANNY et Michel GBAGBO ont esquissé des pas de danse au son du morceau Jhon Bri de notre grand artiste Serges Kassy : "c'est pas da ni blô, t'a pas dit tu peux

Le deuxième meeting à Abidjan, de la coalition de l'opposition réunis au sein de la CNC s'est déroulé ce samedi 27 juin 2015 à Koumassi.

« N'ayez plus peur, réveillons-nous parce que je suis convaincu que la victoire est proche », a lancé le Député Bertin Konan Kouadio dit KKB, reconnaissant toutefois que le chemin est encore long.

« Alassane Ouattara ne peut pas gagner d'élection en Côte d'Ivoire et n'a jamais gagné d'élection en Côte d'Ivoire. Ils ont donné 47% à Gbagbo, on m'a donné 3% au dernier congrès du Pdci, ils ont aussi donné 3% à DJEDJE Mady, si on ajoute à tout ça les voix de Banny et ceux de kablan Brou, match wawuié », a-t-il insisté, sous les vivats des militants rassemblés à la Place Incha Allah de Koumassi, annonçant dans la foulée que le prochain meeting aura lieu à Abobo avant la Place de la République au Plateau, le quartier administratif et des affaires d'Abidjan.

« Tant que celui qui est là au niveau de la Commission électorale (Youssouf Bakayoko) doit organiser les élections, on ne se recensera pas. Nous qui sommes un segment important du peuple ivoirien n'accepterons pas d'être mis à l'écart », affirmé M. Akoun avant d'appeler au respect de la constitution ivoirienne. Selon lui, le Président Alassane Ouattara n'est pas éligible car il ne respecte pas les conditions de l'article 35 de la Constitution ivoirienne.

« Pour le FPI, Ouattara n'est pas concerné par notre élection », a-t-il conclu sous les ovations du public.


Quant à Charles Konan Banny, il a exprimé sa joie devant la foule.

« Vous êtes extraordinaires pour votre engagement. La nouvelle Côte d'Ivoire est née. L'objectif de la CNC est d'obtenir la gouvernance du pays. Le processus de libération de Laurent Gbagbo et des autres prisonniers est en marche. En venant j'ai vu le slogan des jeunes et j'ai dit à "ma femme " Odette LOROUGNON que c'est maintenant que vous avez trouvé le meilleur slogan, car en effet les jeunes scandaient: "Gbagbo est libéré", a renchérit l'ex-Président de la CDVR qui avait à ses côtés sur le podium, Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien.

Jean Jacques Béchio a, pour sa part, assuré que les vrais Houphouetistes ont été habitués à la discussion, au dialogue.

« Nous les vrais Houphouetistes, on a été habitué à la discussion, au dialogue, on s'assoit et on discute. Ouattara n'a pas gagné la guerre, ce sont les français qui ont gagné la guerre, sinon si c'était leur rébellion là, eux même ils savent. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. On n'ira pas aux élections dans ces conditions-là. On n'ira pas aux élections sans que les gens là ne soient désarmés et sans élections sécurisées car on ne sait pas si cette fois c'est quelque part dans un maquis que les résultats des élections seront donnés ».

 Selon le comité d'organisation, ‎Essy Amara et ‪‎Mamadou Koulibaly, tous deux absents de ce meeting car en déplacement pour le compte de la CNC, se sont fait représenter à la cérémonie, de même qu'‪‎Anaky Kobena qui a officiellement rejoint la CNC il y a quelques jours.