L’artiste-musicien Dickaël Liadé, à l’état civil, Lago Ibo Justin, a été retrouvé hier mort dans son appartement à Paris (France). Selon Olives Guédé, autre artiste ivoirien vivant à Paris, qui nous a confirmé l’information par téléphone, Dickaël Liadé est «mort d’une crise, il y a quatre jours.

 

Sa dépouille a été transférée par les pompiers à l’Institut médico-légale de Paris ».

En attendant que l’autopsie révèle les vraies raisons de ce décès, cette mort brusque plonge le monde du show-biz ivoirien voire africain dans un week-end noir. D’autant que la star de la rumba congolaise, Papa Wemba, s’est également éteinte à Abidjan, dimanche matin, sur scène lors du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).

 

Père du rythme musical bien à lui qu’il a dénommé «vava», Dickaël Liadé s’est distingué par son appropriation particulière de la musique du terroir bété, le tohourou, qu’il a modernisée. Une musique traditionnelle dont son défunt géniteur Lago Liadé Emile était un chansonnier célèbre dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire.