Ce jeudi 12 juin 2014, le FPI a appris, par voie de communiqué de presse, que la Chambre Préliminaire I de la CPI a confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité à l'encontre du Président Laurent Gbagbo et l'a renvoyé en procès devant une chambre de première instance.
Cette décision a été prise avec une opinion dissidente.

En attendant de réunir ses instances dans les tout-prochains jours, en vue d’une analyse approfondie des motivations de ladite décision et de dégager sa position, le Front Populaire Ivoirien marque son étonnement et son amertume face à une décision qui ne contribue guère à la réconciliation nationale.

Ce jeudi 12 juin est un jour triste pour la Côte d’Ivoire, pour les démocrates d’Afrique et du monde.

Fait à Abidjan, le 12 juin 2014

Le Secrétaire Général et Porte-parole
Laurent AKOUN