Selon son directeur de campagne, Assoa Adou, l'ancien président l'a appelé depuis la CPI pour lui demander de faire une conférence de presse pour alerter sur la situation de plusieurs centaines de prisonniers en grève de la faim. Il faut que ces individus soient présentés à un juge ou relâchés pour Laurent Gbagbo. 

autre presse