Publié le 15 Novembre 2021 : Autres Sources

Publié le 15 Novembre 2021 : Autres Sources

Une délégation nationale du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), conduite par son vice-président et secrétaire général permanent du Comité opérationnel (COP-COJEP), Yavo Martial, a démenti, à Divo, devant des leaders de ce parti, toute action de trahison de la part du président de leur mouvement, Charles Blé Goudé, contre le président Laurent Gbagbo.

 

Ce démenti a été fait, samedi 13 novembre 2021, dans un grand hôtel de Divo, où la délégation nationale du COJEP rencontrait les leaders locaux de la région du Lôh-Djiboua de ce parti politique de l’opposition.

 

Selon M. Yavo Martial, leur président Blé Goudé, a suffisamment fait la preuve de sa loyauté au président Gbagbo. « On ne se justifie plus, on est fatigué de se justifier. A ceux qui disent que Charles Blé Goudé a trahi, nous allons leur apporter désormais la réponse sur le terrain », a-t-il martelé.

 

Il a expliqué que Blé Goudé « n’est plus un club de soutien », mais « un leader d’opinion, un chef de parti politique qui aspire à diriger le pouvoir d’Etat, car le COJEP a été créé pour prendre le pouvoir d’Etat ».

 

Le SG du COP-COJEP a toutefois précisé que son parti est cohérent dans ses dires et dans sa démarche. « Le référent politique du COJEP et de son leader c’est Laurent Gbagbo. Et tant que le président Laurent Gbagbo sera candidat à une élection présidentielle en Côte d’Ivoire, nous allons le soutenir », a-t-il insisté.

 

Yavo Martial a cependant précisé que ce soutien se fera plutôt dans le cadre d’une alliance et non d’une absorption du COJEP par le nouveau parti de Gbagbo, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI).

 

Les priorités de l’heure du COJEP, a indiqué M. Yavo, sont de deux ordres, à savoir l’implantation de ce parti dans toutes les contrées du pays et la préparation de l’arrivée du leader, Charles Blé Goudé, qui attend toujours des autorités ivoiriennes son passeport pour rentrer au pays, après son acquittement à la Haye avec le président Laurent Gbagbo.