«Chères sœurs, chers frères de la Douane de Côte d’Ivoire. En partant, je vous ai dit que je ne reviendrai pas à la Douane.

 

Et c’est pour cela que sept ans durant, sans ménager notre peine, avec loyauté, nous avons mis en place des procédures, bâti un système qui était devenu une référence mondiale. Pour la prospérité de notre pays et pour la dignité des douaniers. Nous étions devenus des fonctionnaires modèles, respectés et même jalousés. Nous avons été la première Régie financière à déclarer, en 2002, publiquement ses résultats, pour donner l’exemple. À partir de 2008, plus rien, je dis bien plus rien ne pouvait nous arriver.

 

Que s’est-il passé pour que nous nous retrouvions aujourd’hui au centre du scandale dit du Guichet Unique Automobile, avec des douaniers en prison ? Je suis en peine. Comme vous le savez, je suis aujourd’hui de l’autre côté du mur de verre à la recherche d’autres challenges pour le salut de notre patrie.

 

Rappelez-vous de l’unique commandement que je vous ai laissé : « Que vous m’aimiez ou pas, jamais vous ne devez toucher à ses procédures que nous avons érigées contre la fraude et l’imposture. »

 

«À ce sujet un ami m’a dit, général, il manquera toujours ton équation personnelle ». Et j’ai pris le pari avec lui. Je ne veux pas le perdre ce pari. Alors, en tant que votre ancien Commandant, votre premier Major. Je vous l’ordonne : Rétablissez immédiatement l’ensemble des procédures encours en 2008. Repos !”

 

Gnamien Konan a dirigé la Douane 2001 à 2008