Publié le 15 Avril 2021 à 12:17 Source: Autres Sources

Publié le 15 Avril 2021 à 12:17 Source: Autres Sources

 

Le juge italien Cuno Tarfusser a explosé après l’annonce du verdict d’acquittement définitif du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé par la chambre d’appel de la cour pénale internationale le 31 mars 2021, nullement surpris par le verdict, a appris un journaliste d’Ivoirebusiness.

L’information barre en effet la Une de notre confrère ivoirien Le Temps de ce jeudi 15 avril 2021 qui écrit :

« Exclusif. Après la libération définitive du président Laurent Gbagbo, le juge italien Cuno Tarfusser : Je ne suis pas surpris par ce verdict ; Il n’y a pas de preuves contre Gbagbo ; C’était une affaire politique ; Gbagbo a payé le prix pour avoir voulu s’affranchir de la France », peut-on lire en UNE de Le Temps aujourd’hui.

Pour rappel, le juge Cuno Tarfusser, en temps que président de la chambre de première instance de la cour pénale internationale, a par deux fois (en jugement et en appel) acquitté et blanchi le président Laurent Gbagbo de toutes les charges et accusations de crimes portées à son encontre par le procureur Fatou Bensouda. Celle-ci malgré le verdict sans complaisance de la chambre de 1ère instance, avait encore cru bon de se pourvoir en cassation.

Le juge-président de la chambre d’appel de la CPI, le juge nigerian Chile Eboe-Osuji, a confirmé le 31 mars 2021 le verdict du juge Cuno Tarfusser, en acquittant définitivement Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, et en ordonnant à la CPI de prendre toutes les mesures afin qu’ils soient raccompagnés dans le pays de leur choix.

On comprend aisément pourquoi le juge italien explose aujourd’hui en buvant du petit lait.

Nous y reviendrons.