Publié le 14-02- 20222 - Autres Sources

Publié le 14-02- 20222 - Autres Sources

Depuis le début de cette année scolaire, le phénomène de transe des élèves, communément appelé” génie” est de plus en plus récurrent au lycée moderne Dominique Ouattara de Kong.

 

Chaque semaine, ce sont des élèves filles généralement, celles des classes de quatrième et troisième qui sont conduites vers les bureaux des éducateurs afin que ceux-ci rentrent en contact avec leurs parents.

 

Lorsque ces dernières tombent en transe, elles s’invitent souvent à l’administration dans le but de délivrer un message au chef d’établissement, perturbant ainsi les cours.

 

Selon le proviseur, Irié née Coulibaly Salimata, toutes les autorités coutumières ont été saisies pour qu’une solution soit trouvée.

 

« Certaines filles venues me voir au bureau disent que les génies sont fâchés parce que le site actuel serait leur domaine et que l’on doit procéder à des sacrifices », a-t- elle dit.

 

Des enseignants chrétiens prévoient des cellules de prières au sein de l’établissement afin d’aider les victimes et surtout purifier l’école. En attendant la solution finale, chaque acteur de l’établissement fait sa prière quotidienne, afin que la journée se passe loin des cris des  « génies ».