Publié le 27 Août 2020 Source: Autre Presse

Publié le 27 Août 2020 Source: Autre Presse

 

Le préfet hors grade d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié a démissionné de son poste, ce mercredi 26 août 2020.

Le célèbre préfet d’Abidjan a bel et bien démissionné. L’information n’est pas encore publique, ni confirmée de source officielle, mais elle est crédible. Ce mercredi, aux alentours de 16h, le service courrier du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation de Sidiki Diakité a reçu la lettre de démission de Vincent Toh Bi Irié, 50 ans. Nos sources auprès dudit ministère sont formelles : le préfet d’Abidjan a démissionné.

 

Pour l’heure, les raisons exactes de cette démission ne sont pas connues. Cependant, elle n’est pas une surprise, pour les observateurs avertis. Cet ancien directeur de cabinet d’Hamed Bakayoko au ministère de l’Intérieur, nommé préfet de la région des Lagunes, préfet d’Abidjan, par le Président Alassane Ouattara, en 2018, brisait tous les codes.

 

Fin communicateur, il usait des réseaux sociaux, pour faire passer ses messages de sensibiliation, dans un langage accessible. Au front de la lutte contre les gnambros, ces mafiosi du transport urbain à Abidjan, ou contre le coronavirus, Toh Bi était un préfet présent et passionné.

 

« Anathèmes et réminiscences agnostiques pour et contre Sion, La Terre Promise. Brinquebalanteries de jacqueries souterraines…Parlons. Parlons. Mais l’humain, point de vide sidéral. À tension….Attention »

Ces dernières semaines, il était sur le front de la lutte contre le coronavirus. Alors que la présidentielle ivoirienne approche avec son lot d’incertitude, et au lendamin de manifestations contre le troisième mandat de Ouattara, réprimées par la police ou par des milices armées de machettes ; cette démission ne manquera pas d’alimenter les conversations.

Sur sa page Facebook, ce passionné d’écriture est resté silencieux depuis le début des contestations. Sa dernière sortie date du 18 août 2020 et est restée énigmatique. « Res Publica. Notion de Nation. Nation d’omission. Et le Verbe se fait vert et clair. Anathèmes et réminiscences agnostiques pour et contre Sion, La Terre Promise. Brinquebalanteries de jacqueries souterraines. Parlons. Parlons. Mais l’humain, point de vide sidéral. À tension….Attention ». Un poème prémonitoire ?