COMMUNIQUÉ DU CABINET DU PRÉSIDENT ABEL NAKI RELATIF AU REFOULEMENT DU PRÉSIDENT GUILLAUME À L'AÉROPORT FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY, AU MANDAT D'ARRÊT, AINSI QUE L'ARRESTATION DES RESPONSABLES DU GPS.

Le lundi 23 Décembre 2019, à l'invitation des partis politiques membres du GPS
groupement des peuples solidaires) aux partis de la plateforme CDRP, ainsi qu'au Cri-Panafricain, le Président Abel Naki accompagné de son Directeur de Cabinet et Porte Parole M. Ahouman Gaël Lakpa et son Secrétaire à l'organisation Adjoint, M. Joël Amari, s'est rendu au siège dudit groupement, afin de répondre favorablement à son invitation à accueillir l'ex Président de L'assemblée nationale et candidat déclaré à la présidentielle de 2020.

Après plusieurs heures d'attente, l'on a appris que tous les convois prévus pour se rendre à l'aéroport avaient été interdit d'accès. Autre part, la résidence de l'honorable Député, candidat déclaré à la présidentielle de 2020 avait été encerclée par l'ensemble des forces armées, y interdisant toute proximité.

Vers 13h30, l'on a pu apprendre que l'avion de M. Soro Kigbafori Guillaume avait finalement été détourné vers Accra, après une interdiction formelle de se poser à l'aéroport international d'Abidjan.

À 15h, le ministre Alain Lobognon animait un point de presse pour informer les journalistes, le peuple ivoirien et la communauté internationale des faits qui meublaient l'arrivée du Président Soro.

Bien avant, les Présidents membres de la CDRP présents avait été informés de la situation par l'honorable Soro Kanigui. L'arrivée de Guillaume Soro étant annulée, il a libéré ses hôtes.

L'on a pu apprendre par la suite qu'un assaut des forces de l'ordre avait été lancé sur le siège du GPS, avec de violentes altercations et des tirs aux gaz lacrymogènes pour disperser les militants du GPS, puis procéder à des arrestations.

Bilan après intervention des forces de l'ordre : arrestation de la quasi-totalité des responsables des partis politiques proches de Guillaume Soro en l'occurrence :

- Le Président du RACI, le député KANIGUI MAMADOU SORO,
- Les Vices-présidents du RACI, les députés YAO SOUMAÏLA, TEHFOUR KONE, KANDO SOUMAHORO,
- Le Président du MVCI, SEKONGO Félicien,
- Le Vice-président du MVCI le député LOBOGNON ALAIN,
- Le Président de l'UDS KIDOU MARC OUATTARA.
- Le député LOUKIMANE CAMARA.
- Le Directeur de Protocole SOULEYMANE KAMARATÉ KONÉ dit "Soul To Soul",
- Le frère cadet de GUILLAUME SORO, Président de l'ONG LA VIE, M. SORO SIMON et bien d'autres.

Face à cette situation de cafouillage, pouvant mettre à mal la stabilité et la cohésion de la Côte d'Ivoire à la recherche de la réconciliation nationale entre tous ses fils et filles.

Le Président Abel Naki :

- apporte son soutien au Président Guillaume Soro ainsi qu'à tous ses militants, militantes et collaborateurs ;

- condamne la violence avec laquelle les opérations d'arrestation ont été menées ;

- condamne l'arrestation de tous les membres des groupements politiques proches du Candidat Guillaume Soro ;

- condamne la procédure judiciaire ayant aboutie à un mandat d'arrêt contre l'ex Président de L'assemblée nationale ;

- dénonce le maintien en exil d'un citoyen ivoirien au mépris de la constitution ivoirienne en son articles 22 ;

- invite le gouvernement ivoirien à tout mettre en œuvre pour libérer très rapidement les interpellés, au nom de la démocratie et de la recherche de la paix ;

- prend à témoin l'opinion nationale et international sur les dérives démocratiques qui entourent cette affaire ;

- invite tous les Ivoiriens, les démocrates vrais à veiller à l'application des règles démocratiques dans notre pays ;

- en attendant les décisions qui seront prisent de concert avec les autres partis politiques membres de la plateforme CDRP :

le Président Abel Naki :

- 10 ans après la crise post électorale de 2010 s'interroge sur l'opportunité du gouvernement à engager cette vaste campagne répressive ;

- demande à ses militants et militantes de garder le calme, la discipline et rester à l'écoute de leur hiérarchie.

Fait à Abidjan le 24 Décembre 2019,
Ahouman Gaël Lakpa, Directeur de Cabinet et Porte Parole du Président Abel Naki.