Le Président Laurent Gbagbo avait au pouvoir un grand respect pour l' argent du peuple.

Le Président Laurent Gbagbo avait au pouvoir un grand respect pour l' argent du peuple.
LES CHRONIQUES D AMADOU ;
Le Président Laurent Gbagbo avait au pouvoir un grand respect pour l' argent du peuple.
Nous venions d être élus à l'Assemblée Nationale en tant que Députés en décembre 2000 tout juste après la houleuse présidentielle de novembre 2000 dont le gagnant fut Laurent Gbagbo contre le Général Robert Guéï.
Après la réunion d installation de la nouvelle législature (2000_2005) à Yamoussoukro en janvier 2001,le Parlement commença ses travaux à l Assemblée Nationale à Abidjan.
Un matin,mes collègues Députés Fpi m informèrent qu on avait une rencontre à Cocody dans la soirée avec le PR Laurent Gbagbo pour lui adresser des doléances au niveau de nos émoluments (salaires) de Député qu on jugeait nettement insuffisant (700.000 Fcfa) au regard de nos charges respectives vis-à-vis de la population dans nos régions en matière d aides (maladie,funérailles,nourriture,factures et autres aides diverses).
Rappelons qu avec le Président Laurent Gbagbo,en 10 ans,le salaire des Députés n a guère dépassé 1 million 300 mille Fcfa.
Dans la soirée de ce mois de mai 2002,on se retrouva donc "au lieu indiqué" c est à dire à la résidence à Cocody,lieu habituel de nos réunions de groupe parlementaire Fpi avec sa Présidente la Première Dame Simone Gbagbo.
Après avoir fini de recevoir près de 4 délégations de Blancs venant d arriver en Côte d'Ivoire et qui avaient rendez-vous avec lui à sa résidence en dehors des heures de travail,le Président Gbagbo nous fit appeler en salle de réunion vers 21 heures.
Il s informa immédiatement de l objet de notre demande de rendez-vous avec lui.Sans hésiter,notre porte parole exposa notre situation financière avec les arguments que nous avions sélectionnés auparavant et par prudence.
Le Président resta un moment pensif et prit la parole :
<< Messieurs et Mesdames les Députés (Fpi),savez-vous ce qu on appelle la "mort subite"?Je crois que vous en avez entendu parler dans votre entourage.Oui,il s agit d un seul repas journalier dont les familles se contentent aujourd'hui en Côte d'Ivoire compte tenu de la grande pauvreté.Nous venons d arriver au pouvoir.C est pour régler ce problème et bien d autres afin que les familles puissent se nourrir convenablement,scolariser les enfants,et pourvoir dignement à leurs besoins.
Vous mes Députés (Fpi),vous avez déjà 3 repas journaliers assurés le matin,à midi et le soir.Remerciez le Bon Dieu.
En tout cas,ne comptez pas sur Laurent Gbagbo pour Distribuer aux 220 Députés de l Assemblée Nationale sous forme d émoluments mensuels l argent dont le peuple a urgemment besoin.
Nous sommes au pouvoir pour servir le pays et non pour se remplir les poches avec l argent du contribuable.Donc, contentez-vous de ce que vous recevez déjà.
N'oubliez jamais d où nous venons!
Avez-vous des questions?(Silence).
Pas de questions?( Silence).
Bon,la réunion est terminée!>>
On pouvait entendre les mouches voler tellement la salle était silencieuse.
Effectivement,la réunion était bel et bien terminée.Il était 21 h 45.
Seul dans ma voiture sur le chemin du retour,je réfléchissais aux propos du Président.Pour finir,je m étais dit qu au fond Laurent Gbagbo avait raison.On vient au pouvoir pour servir le pays et non pour se servir.
Les législatures qui ont suivi dès décembre 2011 après Laurent Gbagbo (2011_2016 et 2016_2020) ont démarré avec plus 2 millions 800 mille Fcfa d émoluments mensuels pour les Députés jusqu'à atteindre plus de 3 millions Fcfa avec qui l on sait.
Honorable Traoré Mamadou
Député Fpi 2000_2010