Le bureau de la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) passe de 6 à 9 membres, a annoncé, vendredi, le gouvernement ivoirien à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.
La nouvelle CEI est composée de 17 membres dont un représentant du président de la République, quatre de l’administration, quatre de la société civile, quatre des partis politiques au pouvoir et quatre de l’opposition.

Selon le porte parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, il y a un 4è poste de Vice-président ainsi que deux postes de secrétaires adjoints qui ont été crées à la Commission électorale indépendante (CEI) par décret. Quant à la Commission centrale de l’institution, elle reste toujours composée de 17 membres, a-t-il précisé.

Le vendredi 5 septembre, le Front populaire ivoirien (FPI) et ses alliés de l’Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de 12 partis politiques de l’opposition) avaient «claqué la porte» lors de la mise en place du bureau de l’organe chargé d’organiser les élections générales de 2015, estimant que «le consensus » n’était pas de mise.
Le Président sortant de la CEI, Youssouf Bakayoko, issu des rangs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), membre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) a été réélu à la tête de cette institution.
Source APA