COMITE CENTRAL ORDINAIRE DU FPI du 13/9/2014.
SUR LA QUESTION DU MAINTIENT OU NON DU FPI A LA CEI LE RESULTAT DU VOTE :
nombre d'inscrit :259
Nombre de votant:259
Nombre de voix pour:129
Nombre de voix contre:138
Le non l'emporte .
LE FPI DIT NON A LA CEI.

 

On s'y attendait ! Le Front populaire ivoirien a décidé de "se retirer" de la nouvelle commission électorale indépendante.

Ce samedi 13 septembre, le comité central du FPI s'est réunit en session ordinaire pour décider de la participation du Fpi à la commission électorale chargée d’organiser la présidentielle de 2015 en Côte d’Ivoire.
Au terme de cette rencontre, Alphonse Douati, a affirmé que "Dès lundi, le Front populaire ivoirien (FPI) sort de la CEI", la Commission électorale indépendante.

Cette mesure a été "votée" par les membre du parti de Gbagbo présents à cette réunion.
"Youssouf Bakayoko n’est pas crédible et il a une grande responsabilité" dans la crise postélectorale de 2010, a accusé M. Douti.
Depuis le vote de la loi ayant institué la Commission électorale indépendante, le FPI estime que "cette CEI n’est pas de nature à garantir des élections transparentes ni la paix" dans le pays, a-t-il expliqué.
L’ex-ministre Youssouf Bakayoko, personnalité du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, coalition au pouvoir), a été réélu la semaine dernière sur "une base consensuelle" à la tête de la CEI, qu’il préside depuis 2010 et qui est chargée des élections en Côte d’Ivoire.

Le FPI avait longtemps refuser d’y participer, avant de finalement annoncer début août qu’il y entrait. Mais cette décision avait suscité dans ses rangs de très vives divisions.