Michel Koudou Gbagbo a ete physiquement empeche de prendre son vol a destination de Paris par le
Ministere de l’Interieur ivoirien. En effet, Michel Gbagbo devait se rendre a Paris pour repondre a
une convocation judiciaire emise par le Juge d’Instruction francais, et ceci dans le cadre de la plainte
qu’il a deposee contre Monsieur Soro et les Commandants de zone pour enlevement, sequestration
et traitements inhumains et degradants. Nous rappelons que Michel Gbagbo ne faisait l’objet
d’aucune interdiction de voyager par la Justice ivoirienne. Nous rappelons encore que le Procureur
General n’est pas une Juridiction a lui tout seul, et en tout etat de cause, n’est absolument pas
competent pour interdire a Michel Gbagbo de voyager. Etant observe qu’un curieux Communique emis
par le Procureur General ne saurait constituer une decision de justice valant interdiction de voyager.
En tout etat de cause, le motif allegue par le Procureur General pour justifier cet empechement, et
selon lequel le voyage de Michel Gbagbo risquerait de compromettre la tenue du proces devant la Cour
d’Assises a Abidjan n’est absolument pas serieux. En effet, d’autres personnes renvoyees egalement
devant la Cour d’Assises, et faisant l’objet des memes poursuites que Michel Gbagbo, voyagent
aisement ; certaines se trouvant meme actuellement sur le territoire francais ! Aujourd’hui, nous restons sans nouvelle de notre client et nous craignons pour sa vie, eu egard aux menaces dont il a fait l’objet toute la journee d’hier. Avant toute action appropriee a l’encontre de toute personne impliquee de pres ou de loin dans cette arrestation arbitraire, et dans cette sequestration clandestine ; une declaration de disparition a ete
deposee a l’Ambassade de France qui fait actuellement diligences pour savoir ou se trouve precisement
Michel Gbagbo, et nous tient regulierement informes. Les autorites politiques ivoiriennes ont, par leur
attitude, demontre non seulement leur mepris du droit des victimes quand il s’agit des ≪ pro-
‐Gbagbo ≫, mais aussi et surtout leur crainte quant aux consequences de la plainte deposee en
France par Michel Koudou Gbagbo. Paris, le 15 fevrier 2014
Maitre Habiba Toure
Paris, le 15 fevrier 2014
Maitre Habiba Toure
Avocat de Michel Gbagbo