Le ministre ivoirien du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME (Petites et moyennes entreprises), Jean-Louis Billon, a soutenu dimanche que le coût du transport en Côte d’Ivoire est « parmi les plus chers du monde », lors d’une rencontre avec les corps de métiers sous la tutelle à San Pedro (sud-ouest), au centre culturel de la ville.

« Le coût du transport est encore trop élevé en Côte d’Ivoire (…) et dans les derniers classements nous étions parmi les plus chers du monde », a affirmé M. Billon pour qui cette cherté a « forcément une répercussion sur le coût des marchandises ».

Cette situation s’explique selon lui par ce que les transporteurs appellent « les frais de route (tracasseries routières) », qui bien qu’ils aient « baissé sur les grands axes » sont présents sur « des axes secondaires ».

Il a annoncé dans ce sens que les résultats d’une étude de l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA) « pour réévaluer l’incidence de ces tracasseries sur l’économie ivoirienne », seront « bientôt » connus.

Après une visite sur leurs lieux de travail samedi, Jean-Louis Billon a rencontré dimanche les commerçants, les industriels, les artisans et les acteurs du secteur vivrier de San Pedro, autour du thème de la lutte contre la cherté de la vie.

Arrivé à San Pedro vendredi soir, le ministre achève sa visite dans la seconde ville portuaire ivoirienne dans la soirée du dimanche.

AUTRE SOURCE