Affi N'guessan s'est égaré et les militants du parti ont pris des dispositions pour faire avancer le parti'', a-t-il minimisé.

Affi N'guessan s'est égaré et les militants du parti ont pris des dispositions pour faire avancer le parti'', a-t-il minimisé.

Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le Front populaire ivoirien (FPI) a annoncé, mardi, une saisine des ''juridictions nationales et internationales’’, contre le président ''Ouattara et son gouvernement'' pour ''harcèlement économique de la population''.

 

'' Le FPI va porter plainte devant les juridictions nationales et internationales contre Alassane Ouattara et son gouvernement pour harcèlement économique et abus de position sur la population'', a déclaré, dans une conférence de presse, le Secrétaire général de cette tendance, Alphonse Douaty.

 

Selon l'ex-ministre de l'Agriculture de Laurent Gbagbo, cette action judiciaire contre le pouvoir d'Abidjan, est la résultante de la récente crise de l'électricité qui a fait ''une victime, de nombreux blessés et d'importants dégâts matériels''. 

 

Pour M. Douaty, la Compagnie ivoirienne de l'électricité (CIE) n'est qu'un ''alibi pour masquer l'incapacité du gouvernement à donner un mieux être aux populations '', s'est-il insurgé, dénonçant ''l'Etat de siège que M. Ouattara installe dans le pays sans aucune base légale'', faisant référence au déploiement ''massif'' des forces de l'ordre lors des manifestations anti-CIE. 

 

Sur la question de la crise au FPI, Alphonse Douaty à expliqué qu'il n'en existe au sein du parti de Laurent Gbagbo. '' Il s'est trouvé qu'un individu (ndlr: Pascal Affi N'guessan) s'est égaré et les militants du parti ont pris des dispositions pour faire avancer le parti'', a-t-il minimisé.