Reprise du dialogue politique: La libération des prisonniers politiques traîne.
Le dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition a repris, hier après-midi, sous la direction du ministre d’Etat Ahoussou Jeannot. Au terme de deux heures de discussions, les deux parties ont reconnu qu’il y a eu des progrès sur plusieurs points et des sujets qui traînent. Au nombre des points qui attendent d’être réglés, figure la question des prisonniers politiques. Selon le ministre du Plan et du Développement, Albert Mabri Toikeusse, la question sera examinée par le garde des Sceaux. Toutefois, il a indiqué que le gouvernement va «distinguer les prisonniers de la guerre postélectorale des autres prisonniers arrêtés pour des raisons diverses». 

Les avancées portent sur le retour des exilés, la réintégration des fonctionnaires, la sécurité, la libération des domiciles occupés, la liberté d’expression et le soutien au fonctionnement des partis politiques. Sur ce dernier point, la partie gouvernementale a fait savoir que le reliquat de l’appui financier au titre du financement exceptionnel des partis politiques sera soldé très bientôt. Des sources proches des discussions précisent que le paiement se fera au plus tard le 15 septembre prochain. 

 

 

 

Au sortir de la réunion, le gouvernement a remis deux véhicules de marque Audi A6 à l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan et Koulibaly Mamadou, ex-président de l’Assemblée nationale, en leur qualité d’ancien chef d’institution.