« Je suis un aveugle. Quand Bédié me dit que quelque
chose est noir, même si c’est blanc, je dis c’est noir ».
propos révélateur du porte-parole du pdci-rda, le ministre
kobenan kouassi adjoumani,qui a animé, hier, une conférence de presse à la maison du pdci sis à abidjan-cocody.
c’était pour réagir au livre du journaliste français, françois
mattéi, sur le président laurent gbagbo. ouvrage intitulé: « pour la vérité et la justice.

révélations sur un scandale français ». l’essai contiendrait,
selon le ministre du régime ouattara, « des contrevérités». notamment, selon lui, le fait que laurent gbagbo y aurait
affirmé qu’il versait mensuellement la somme de 22 millions
de francs cfa à Bédié et 8 millions de fcfa à son épouse
mme Bédié.le ministre pdci ne dément pas que Bédié recevait une telle somme de la part de gbagbo. mais, soutient-il, «l’information telle que livrée donne le sentiment que le président Bédié et son épouse auraient bénéficié de largesses».

concernant henriette konan Bédié, Adjoumani prétend qu’elle a perçu 8 millions cfa mais que l’argent aurait été retourné au président gbagbo. « Parce que les 8 millions fcfa étaient destinés aux veuves des chefs d’Etat et Bédié est bien vivant,
pimpant(…) », affirme-t-il.adjoumani ne cite pas des extraits
du livre pour étayer ses affirmations. il attribue des propos à Laurent Gbagbo sans en apporter des preuves tirées du livre. retour à l’envoyeur,au nom de Bédié, Adjoumani soutient que Laurent Gbagbo aurait reçu, pendant qu’il était dans l’opposition, 10 millions fcfa chaque mois d’houphouët à Bédié. comment cet argent est-il remis à gbagbo ? Qui en était témoin? Y a-t-il des traces de ces différents versements. sur toutes ces questions, adjoumani est resté aphone. préférant ruer dans les brancards sans convaincre les journalistes présents.l’autre cible du porte-parole du pdci était le député pdci était kouadio konan Bertin
(kkB) dont il a dénoncé les sorties qu’il qualifie de
« désordonnées ».

pour le conférencier,au lieu d’attaquer Bédié, kkB doit saluer et encourager « les réglages » entamés entre les présidents du pdci (Bédié) et du rdr (ouattara).le porte-parole du pdci
estime que désormais trois responsables parleront au
nom du pdci. il s’agit konan Bédié (président), kacou guikahué (secrétaire exécutif) et,lui-même, adjoumani kouassi (porte-parole). il a annoncé que des sanctions pourraient être prises contre kkB à qui il conseille de ne pas se rendre à tanda où il est invité par « un roi dissident ». « Notre région veut vire dans la cohésion et s’il vient réveiller les vieux démons,il y aura des jeunes pour lui parler », menace le ministre adjoumani. avant d’accuser kkB d’ « indiscipline » et d’ « égarement »parce que ce député pdci ne suit pas les consignes de vote du groupe parlementaire pdci.
allusion faite à la commission électorale (cei) version ouattara contestée par des acteurs politiques dont l’opposition ainsi que la société civile.
armand BoHui
bohuiramand@yahoo.fr
notre voie du mardi 5 août 2014