La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a suspendu dimanche son mot d’ordre de grève pour 72 heures afin d’entamer des discussions avec le gouvernement, a appris Alerte Info auprès du syndicat.

 

« La Fesci suspend son mot d’ordre pour 72 heures pour des négociations devant aboutir à la satisfaction de nos revendications et à la libération de tous nos camarades arrêtés« , a dit son secrétaire national à l’organisation.

 

 

 

Le principal syndicat estudiantin ivoirien a observé une grève de cinq jours pour dénoncer entre autres « le manque d’équipements des laboratoires spécialisés, la succession des années blanches à l’UFR des sciences médicales ».

 

La Fesci proteste également contre la « réquisition » des chambres universitaires au profit des athlètes des jeux de la Francophonie prévus en 2017.

 

Au cours de la grève, « 15 étudiants » qui manifestaient lundi pour réclamer de « meilleures conditions d’étude » ont été blessés et « 41 » autres interpellés après des heurts avec des policiers.

 

Interpelé mercredi, le secrétaire général de la Fesci, Fulgence Assi a été a été « déféré » à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) après 24 heures de détention à la préfecture de police.

 

Suite à cette interpellation des étudiants qui tentaient de tenir un meeting de protestation sur le campus de Cocody (Est d’Abidjan) avaient été dispersés par la police qui a fait usage de gaz lacrymogène.

 

Anselme BLAGNON

ABL

Alerte info/Connectionivoirienne.net