Le procès des commandants Jean Noël Abéhi et Séka Séka Anselme et de sept autres officiers de la gendarmerie qui comparaissent pour leur implication présumée dans des tueries de la crise postélectorale, a été reporté au 09 juin par le tribunal militaire d’Abidjan en son audience de jeudi, présidée par le juge Dembélé Tahirou.

"Il y a des prévenus qui n’ont pas d’avocat conseil et il leur a été donné Me Banti comme avocat qui vient à peine de prendre en main leurs dossiers. Le tribunal va lui accorder une semaine afin qu’il s’en imprègne", a déclaré Dembélé Tahirou pour justifier le report du jugement.

A l’ouverture de l’audience, le greffier a indiqué que les neuf militaires prévenus sont en général accusés de violation de consignes.

Les neuf militaires qui comparaissent sont les commandants Séka Séka Anselme et Jean Noël Abehi, les officiers Gnaoré Beugré, Obou Gado Valentin, Koukougnon Louis, Fofana Aboubacar, Yao Kouakou Kan, Gbeli Dabo et Saganogo Mory.

AIP
Vendredi 5 Juin 2015