Le procès en cassation instruit par les avocats du Général Brunot Dogbo Blé, condamné à 15 ans de prison ferme pour l'assassinat d'un colonel-
major à la retraite pendant la crise postélectorale, a été renvoyé jeudi par la Cour suprême au 26 juin prochain. « Le plaidoyer n'aura pas lieu », a indiqué une source judiciaire. Ce procès, déjà
reporté à plusieurs reprises, devait se tenir ce jeudi devant la Cour suprême de Côte d’Ivoire,
présidée par Mamadou Koné, un proche de Alassane Ouattara. Le 11 octobre 2012, l'ex-patron de la Garde républicaine sous le président
Laurent Gbagbo, avait été ‘‘reconnu coupable’’ ;par la justice iviriennne, de « meurtre, de
séquestration, d'enlèvement et de complicité d'assassinat du colonel- major Adama Dosso » ainsi que trois autres de ses co-accusés,
le Commandant Kipré Yagba et les Sergents-Chefs, Lago Léo et Toh Ferdinand,. Les avocats du Général Brunot Dogbo Blé, 62 ans, avaient rejeté les accusations portées contre leur client
pour « insuffisance de preuves  matérielles ». Le général Dogbo Blé, 62 ans, est par ailleurs inculpé de « génocide » et d'autres « crimes de sang » commis durant  la crise post-électorale qui a fait plusieurs milliers de morts
entre fin 2010 et mi-2011 en
Côte d'Ivoire.■

autre presse