Crise au FPI
Le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau a renvoyé jeudi au 2 avril l’Affaire sur « l’annulation » d’une décision d’un Comité central du FPI, convoqué aux 2/3 de ses membres avec l’accord du Comité de contrôle du parti, ayant démis Pascal Affi N’ Guessan de sa fonction de président et prononcé sa « suspension » des activités de la formation politique.

Le président du tribunal de première instance Hamed Coulibaly, qui a évoqué « l’absence des principaux avocats des deux parties, a renvoyé l’Affaire » au 02 avril afin de leur permettre de « produire leurs mémoires ».

Le juge a également expliqué avoir reporté l’audience parce que le dossier nécessite « une étude sérieuse » pour « la paix sociale » dans le pays.
autre presse