Le communiqué, qui donne l'information, est signé du procureur de la République, Adou Richard Christophe.

Il précise, sans donner la liste des bénéficiaires, que le parquet «vient de procéder ce jour 03 avril 2014 au dégel des comptes bancaires de 43 personnalités dont les comptes avaient été gelés suite à la crise post-électorale».
Le Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné avait annoncé cette nouvelle, mercredi 2 avril 2014, à l'issue du conseil des ministres. Il avait déclaré que « les dégels des avoirs ont été faits», hormis ceux pour lesquels «il y a des suspicions fortes et réelles». Bien avant lui, la question avait été évoquée au cours de la réunion du Cadre permanent de dialogue (Cpd) qui s'est tenue le mardi 1er avril 2014. A la fin de cette réunion, Coulibaly Gervais Delinpelna, le président du Cap unir pour la démocratie et le développement (Cap-Udd) avait indiqué que des comptes seront dégelés.
L'effectivité de cette annonce intervient au moment où le Front populaire ivoirien (Fpi) a accusé le gouvernement d'être responsable de la « rupture unilatérale du dialogue politique ». Réuni en session extraordinaire de Comité central, l'ex-parti au pouvoir a annoncé l'organisation d'«actions d'envergure » dans une «logique de riposte graduée» face à cette «rupture unilatérale».
Comme conditions de reprise du dialogue, Affi N'Guessan a dit sur Onuci-Fm, mardi 1er avril 2014, que son parti voulait des « actes forts ». Il a parléde la libération des prisonniers politiques, du dégel des comptes, de la libération des domiciles, du retour des exilés. Avec l'annonce du dégel des comptes de 43 personnalités, hier jeudi, on verra ce que décidera le parti de Laurent Gbagbo.

L'annonce a été faite dans la soirée du 1er avril par M. Gervais Coulibaly, à l'issue de la rencontre entre le ministre d’État, ministre auprès du Président de la République, Jeannot Ahoussou, et l'opposition ivoirienne ."On nous a appris que dans les prochains jours, il y aura des dégels des avoirs" a lancé M. Coulibaly, porte-parole des partis politiques. Cette information a été saluée, selon lui, par les partis membres du Cadre permanent de dialogue (Cpd)qui ont également pris part à cette réunion. A côté des informations de dégel des comptes des pro-Gbagbo, les questions relatives aux élections de 2015 ont été abordées lors de la rencontre d'avant-hier.
L'ancien porte-parole du président Laurent Gbagbo a précisé que le gouvernement a fait des propositions concernant la Commission électorale indépendante (Cei) sans toutefois faire de commentaires sur ce sujet d'actualité. "Nous avons pu échanger sur les autres questions électorales, la liste électorale. Nous avons parlé aussi du financement des partis politiques,"a-t-il ajouté. Pour une réussite du recensement en cours, le pouvoir a demandé, selon lui, à l'opposition de sensibiliser la population, parce que ce processus n'a rien à voir avec la liste électorale et n'a rien de politique politicienne. Heureux des avancées enregistrées avec ces rencontres, Gervais Coulibaly reste convaincu que dans les jours à venir toutes les décisions arrêtées seront concrétisées. "La paix se construit perpétuellement. La présente réunion ouvre la série des rencontres qui seront essentiellement consacrées aux questions électorales'', a déclaré le ministre d'Etat, Ahoussou Jeannot. "On ne peut pas régler le problème à distance. Il faudrait qu’on se rencontre pour pouvoir discuter et échanger vivement. Alors nous invitons le Fpi à la table du dialogue. En ce qui concerne le président de la République, le président Alassane Ouattara nous a instruit de dialoguer obstinément nuit et jour pour la paix et de continuer à tendre la main," a-t-il conclu après la réunion qui s’est achevée à 21h45 mn.

Cyrille DJEDJED
Source Soir Info