Le Front Populaire Ivoirien (Fpi) a pris définitivement l'option de troubler la quiétude des Ivoiriens au cours de son Comité central, tenu le samedi 29 mars dernier. Le parti de Monsieur Affi N'Guessan veut organiser des sitin, des marches, des rassemblements pour réclamer, entre autres, la dissolution
de la CDVR (Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation), le transfèrement du Président de l'Assemblée Nationale et des ex-Comzones à la Haye, l'arrêt de l'opération de recensement général de la population et de l’habitat, actuellement en cours, etc. Au moment où notre pays renoue avec la paix sociale et le développement après plus d'une décennie de gabegie et de désordre sous le régime
des frontistes, M. Affi N'Guessan et ses amis veulent nous ramener dans le gouffre et le chaos. Ils sont déterminés à nous faire revivre les pires moments de la crise postélectorale. Les questions qui se posent en observant leurs déclarations sont les suivantes : - Ont-ils conscience des dangers qu'ils
font courir à notre pays? - Sont-ils prêts à assumer les conséquences de leurs déclarations et des
actions graduées qu'ils comptent mener? - Sur qui et sur quoi Affi N'Guessan et ses camarades du Fpi comptent pour envisager mélanger le pays? - Savent-ils que les parents des milliers de victimes de la crise postélectorale ainsi que les millions d'ivoiriens soucieux de préserver la paix sociale les attendent
pour les encadrer et les accompagner lors de leurs marches et sit-in? Monsieur Affi N'Guessan et le Fpi doivent se mettre à l'esprit que les ivoiriens dans leur grande majorité ne veulent plus revivre ce que nous avons connus pendant la crise postélectorale. Les préoccupations des Ivoiriens sont
ailleurs. L'école, la santé, la nourriture, les routes, l'emploi sont leurs principaux centres d'intérêt. C'est le lieu de rappeler une fois de plus à Monsieur Affi N'Guessan et à ses camarades que la liberté provisoire qui leur a été accordée ne saurait être utilisée pour semer le trouble dans notre pays. Nous
osons espérer qu'ils sauront se ressaisir et que la sagesse va enfin commencer à guider leurs déclarations et leurs actions.
Le Ministre Joël N'Guessan
Porte-parole principal du Rdr
NB : La titraille est de Notre Voie